Brit Awards 2016 : Full list of winners; Adele dominates with four awards

Kevork Djansezian, Getty Images

 

Winners of the 2016 Brit Awards


Adele won four gongs at the Brit Awards in London O2 Arena on Wednesday, including best album.

Here are the main winners :

British male solo artist : James Bay. The other nominees were Aphex Twin, Calvin Harris, Jamie xx and Mark Ronson.

British female solo artist : Adele. The other nominees were Amy Winehouse, Florence + The Machine, Jess Glynne and Laura Marling.

British group : Coldplay. The other nominees were Blur, Foals, One Direction and Years & Years.

British breakthrough act : Catfish And The Bottlemen. The other nominees were James Bay, Jess Glynne, Wolf Alice and Years & Years.

Brits global success award : Adele.

British single : Adele. Other nominees were Calvin Harris and Disciples, Ed Sheeran and Rudimental, Ellie Goulding, James Bay, Jess Glynne, Little Mix, Olly Murs featuring Demi Lovato, Philip George, and Years & Years.

British album of the year : Adele, « 25 ». Other nominees were Coldplay, Florence + The Machine, James Bay, Jamie xx.

International male solo artist : Justin Bieber. Other nominees were Drake, Father John Misty, Kendrick Lamar, The Weeknd

International group : Tame Impala. Other nominees were Alabama Shakes, Eagles of Death Metal, Major Lazer, U2.

International female solo artist : Bjork. Other nominees were Ariana Grande, Courtney Barnett, Lana Del Rey, Meghan Trainor.

British artist video : One Direction. Other nominees were Adele, Calvin Harris and Disciples, Ed Sheeran, Ellie Goulding, Jessie J, Little Mix, Naughty Boy featuring Beyonce and Arrow Benjamin, Sam Smith and Years & Years.

British icon award : David Bowie

Source: Winners of the Brit Awards

 

 

Brit Awards 2016: Full list of winners; Adele dominates with four awards


“Not bad for a girl from Tottenham”, said the North London-born singer as she accepted the Global Success Award – one of a trio of prizes she won, with one category still to come.

Adele was handed the award for the British album of the year at the 2016 BRIT award ceremony in London on Wednesday night for “25”, the fourth accolade of the night for the singer.

The BRIT Awards 2016 with MasterCard, broadcast exclusively on ITV and hosted by the kings of British entertainment TV Ant and Dec, also saw live performances from Jess Glynne, who was joined on stage for a medley of her hits “Ain’t Got Far To Go”, “Hold My Hand” and “Don’t Be So Hard On Yourself” by a troupe of street dancers along with a mesmerising and visual set, and The Weeknd with his Top Ten single “The Hills”.

The All I Ask singer couldn’t help but become overwhelmed with emotion after being named the victor of the global success award, which celebrates her record-breaking achievements including scoring the fastest video to reach one billion views on Vevo with Hello.

“I got really lost for a while”, she added while starting to cry.

She finished: ‘Tim Peake I love you, I hope you’re OK and not too hungry!’ “I didn’t know if I would ever come back”. I love you all so much.

Adele used the opportunity to declare support for American singer Kesha who is now involved in a legal battle with Sony Music and a producer she has accused of sexual assault.

Lennox said: “David Bowie is deeply embedded in the heart of British culture…”

There were also performances on the night by Britain’s James Bay, who was awarded best British male, and Justin Bieber, who was awarded best worldwide male. The band, who racked up its ninth Brit award, dedicated it to “all the young men and women musicians in refugee camps around the world”.

“I’m only f– -with you cats viva la mind WJPG 21.9.72 son of Margaret boy with the blues”, he wrote, ending his tirade. “The legend of his extraordinary sound shall be revered for as long as the Earth shall spin”.

The crooner was nominated for International Male Solo Artist at the awards show. “Thank you very much”.

He said: ” This just shows life is a journey, everybody has their own journey, everyone has their ups and downs.

“David, you were mortal but your potential was superhuman and your remarkable music is living on”.

Oldman introduced singer Lorde, saying Bowie had thought she was “the future of music”.

Lorde performs a David Bowie tribute at the Brit Awards in London February 24, 2016.

After another Ad Break, they were stood with Simon Cowell, up next was Rihanna, with her new single, Work, Drake joined her in a surprise apparence, Rihanna later went to twerk on the male singer.

Source: Brit Awards 2016: Full list of winners; Adele dominates with four awards

Brit Awards : Adele, récompensée depuis l’espace, remporte quatre prix

Brit Awards : Adele, récompensée depuis l’espace, remporte quatre prix


Album de l’année pour «25», meilleur single pour «Hello», meilleure artiste britannique : telles sont les trois récompenses classiques glanées par l’artiste, qui a également reçu un Brit Awards d’honneur.

Celui-ci lui a été symboliquement remis depuis la Station spatiale internationale (ISS). «Il y a de grands fans là-haut», a dit l’astronaute britannique Tim Peake à la chanteuse, dans un message enregistré. «Mon gosse va trouver que je suis trop cool», a réagi Adele, émue aux larmes. Elle a ajouté que c’était «pas mal pour une fille de Tottenham», le quartier de Londres dont elle est originaire, d’en arriver là.

VIDEO. Adele récompensée depuis l’espace

VIDEO. Adele chante «When we were young» aux Brit Awards

Parmi les autres lauréats, Coldplay a reçu son quatrième prix du meilleur groupe. Le chanteur Chris Martin a dédié la récompense à «tous les jeunes hommes et femmes musiciens dans les camps de réfugiés à travers le monde : ils pourraient être nous et nous pourrions être eux». L’auteur-compositeur James Bay a reçu le prix du meilleur artiste britannique, Justin Bieber celui du meilleur artiste international et Björk celui de la meilleure artiste internationale.

Rihanna, qui a repoussé le début de sa tournée mondiale après avoir renoncé à chanter aux Grammys en raison d’un souci de santé, a fait forte impression avec son interprétation de «Work», à laquelle le rappeur Drake a participé.

VIDEO. Rihanna et Drake ensemble sur scène pour «Work»

Avant la cérémonie, les Brit Awards se sont attirés des critiques pour leur manque d’audace et l’absence d’artistes représentant les musiques urbaines ou à l’image de la diversité ethnique du pays, un écho aux critiques formulées contre la sélection très blanche des Oscars. Les organisateurs se sont défendus en expliquant que leur objectif était d’honorer les artistes qui avaient rencontré les meilleurs résultats en termes de ventes, mais ont admis qu’il était peut-être temps de jeter «un regard neuf» sur la manière dont les nommés étaient choisis.

Un prix posthume pour David Bowie

Par ailleurs, comme les Grammy Awards (la version américaine des Brit Awards) la semaine dernière, les Brits ont rendu hommage à David Bowie, dont la mort en janvier, deux jours après son 69e anniversaire et la sortie de son album «Blackstar», a suscité un grand émoi dans le monde musical et au-delà. «David, tu étais mortel mais ton potentiel était surhumain et ton incroyable musique continue à vire. Nous t’aimons et nous te remercions», a dit l’acteur Gary Oldman, venu récupérer le prix de l’icône britannique remis à titre posthume. La chanteuse néo-zélandaise Lorde a repris sur scène «Life on Mars» avec le groupe qui accompagnait Bowie.

VIDEO. Annie Lennox et Gary Oldman rendent hommage à David Bowie

Le palmarèsMeilleur artiste britannique : James Bay.

Meilleure artiste britannique : Adele.

Meilleur groupe britannique : Coldplay.

Révélation : Catfish and the Bottlemen.

Prix d’honneur : Adele.

Meilleur single britannique : «Hello», d’Adele.

Meilleur album britannique : «25», d’Adele.

Meilleur artiste international : Justin Bieber.

Meilleure artiste internationale : Björk.

Meilleur groupe international : Tame Impala.

Meilleur clip : «Drag Me Down», de One Direction.

Icône britannique : David Bowie.

Source: Brit Awards : Adele, récompensée depuis l’espace, remporte quatre prix

Brit Awards: Adele récompensée depuis l’espace, hommage à Bowie


La chanteuse Adele s’est vu remettre un prix d’honneur depuis la Station spatiale internationale (ISS) mercredi lors de la 36e cérémonie des Brit Awards marquée par un hommage à David Bowie. « Il y a de grands fans là-haut », a dit l’astronaute britannique Tim Peake à la chanteuse, dans un message enregistré depuis l’ISS, au moment de lui remettre le prix d’honneur. Adele est également repartie des Brit Awards, les récompenses britanniques de la pop, avec les prix de l’album de l’année pour « 25 », du meilleur single pour « Hello » et de la meilleure artiste britannique.

A l’instar des Grammy Awards la semaine dernière, les Brits ont rendu hommage à David Bowie, dont la mort en janvier, deux jours après son 69e anniversaire et la sortie de son album « Blackstar », a suscité un grand émoi dans le monde musical et au-delà. La chanteuse néo-zélandaise Lorde a repris sur scène « Life on Mars » avec le groupe qui accompagnait Bowie.

Coldplay s’est vu décerner son 4e prix du meilleur groupe. Le chanteur Chris Martin a dédié la récompense à « tous les jeunes hommes et femmes musiciens dans les camps de réfugiés à travers le monde ». Parmi les artistes récompensés dans le reste du palmarès, l’auteur-compositeur James Bay a reçu le prix du meilleur artiste britannique, Justin Bieber celui du meilleur artiste international et Björk celui de la meilleure artiste internationale. Avant la cérémonie, les Brit Awards se sont attirés des critiques pour leur manque d’audace et l’absence d’artistes représentant les musiques urbaines ou à l’image de la diversité ethnique du pays, un écho aux critiques formulées contre la sélection très blanche des Oscars. Les organisateurs se sont défendus en expliquant que leur objectif était d’honorer les artistes qui avaient rencontré les meilleurs résultats en termes de ventes, mais ont admis qu’il était peut-être temps de jeter « un regard neuf » sur la manière dont les nommés étaient choisis. Un comité censé les aider à s’ouvrir sur des talents plus divers va être mis en place, ont-ils ajouté.

Source: Brit Awards: Adele récompensée depuis l’espace, hommage à Bowie

Brit Awards: Adele récompensée depuis l’espace, hommage de Lorde à Bowie (vidéos)


« Il y a de grands fans là-haut », a dit l’astronaute britannique Tim Peake à la chanteuse, dans un message enregistré depuis l’ISS, au moment de lui remettre le prix d’honneur. « Mon gosse va trouver que je suis trop cool », a réagi Adele, émue aux larmes. Elle a ajouté que c’était « pas mal pour une fille de Tottenham » d’en arriver là.

Adele est également repartie des Brit Awards, les récompenses britanniques de la pop, avec les prix de l’album de l’année pour 25, du meilleur single pour Hello et de la meilleure artiste britannique.

A l’instar des Grammy Awards la semaine dernière, les Brits ont rendu hommage à David Bowie, dont la mort en janvier, deux jours après son 69e anniversaire et la sortie de son album Blackstar, a suscité un grand émoi dans le monde musical et au-delà. « David, tu étais mortel mais ton potentiel était surhumain et ton incroyable musique continue à vire. Nous t’aimons et nous te remercions », a dit l’acteur Gary Oldman, venu récupérer le prix de l’icône britannique remis à titre posthume.

La chanteuse néo-zélandaise Lorde a repris sur scène Life on Mars avec le groupe qui accompagnait Bowie (Mike Garson, Gerry Leonard, Earl Slick, Gail Ann Dorsey, Catherine Russell et Sterling Campbell). À des années lumières de l’hommage de Lady Gaga aux Grammys, en termes d’émotion.

Coldplay s’est vu décerner son 4e prix du meilleur groupe. Le chanteur Chris Martin a dédié la récompense à « tous les jeunes hommes et femmes musiciens dans les camps de réfugiés à travers le monde ». « Ils pourraient être nous et nous pourrions être eux », a-t-il ajouté.

Parmi les artistes récompensés dans le reste du palmarès, l’auteur-compositeur James Bay a reçu le prix du meilleur artiste britannique, Justin Bieber celui du meilleur artiste international et Björk celui de la meilleure artiste internationale.

Rihanna, qui a repoussé le début de sa tournée mondiale après avoir renoncé à chanter aux Grammys en raison d’un souci de santé, a fait forte impression avec son interprétation de Work, avec la participation du rappeur Drake.

Avant la cérémonie, les Brit Awards se sont attirés des critiques pour leur manque d’audace et l’absence d’artistes représentant les musiques urbaines ou à l’image de la diversité ethnique du pays, un écho aux critiques formulées contre la sélection très blanche des Oscars. Le rappeur britannique Stormzy, dont l’un des titres s’est classé au top 10 des ventes britanniques l’an dernier, s’est dit déçu de ne pas voir sa famille musicale représentée. Laura Mvula, une chanteuse de musique soul, a annoncé qu’elle n’assisterait pas à la cérémonie en raison « du problème de diversité ». Alexis Petridis, critique rock au Guardian, a lui accusé les Brits de « rendre la pop musique britannique plus ennuyeuse qu’elle ne l’est ».

Les organisateurs se sont défendus en expliquant que leur objectif était d’honorer les artistes qui avaient rencontré les meilleurs résultats en termes de ventes, mais ont admis qu’il était peut-être temps de jeter « un regard neuf » sur la manière dont les nommés étaient choisis. Un comité censé les aider à s’ouvrir sur des talents plus divers va être mis en place, ont-ils ajouté.

Meilleur artiste britannique: James Bay

Meilleure artiste britannique: Adele

Meilleur groupe britannique: Coldplay

Révélation: Catfish and the Bottlemen

Prix d’honneur: Adele

Meilleur single britannique: Hello d’Adele

Meilleur album britannique: 25 d’Adele

Meilleur artiste international: Justin Bieber

Meilleure artiste internationale: Björk

Meilleur groupe international: Tame Impala

Meilleur clip: Drag Me Down de One Direction

Icône britannique: David Bowie

Source: Brit Awards: Adele récompensée depuis l’espace, hommage de Lorde à Bowie (vidéos)

Tributes for iconic singer David Bowie

LONDON (AP) — Tributes have poured in for singer David Bowie, who died Sunday aged 69. Politicians, entertainers, actors and astronauts have expressed their sadness about his passing. Here is a look at some of the reactions:

Bowie’s son, director Duncan Jones, posted a picture of his smiling father on Twitter:

« Very sorry and sad to say it’s true. I’ll be offline for a while. Love to all. »

___

Astronaut Tim Peake, who is aboard the International Space Station:

« Saddened to hear David Bowie has lost his battle with cancer – his music was an inspiration to many. »

___

German Foreign Office:

« Good-bye, David Bowie. You are now among #Heroes. Thank you for helping to bring down the #wall. »

__

The Rolling Stones:

« The Rolling Stones are shocked and deeply saddened to hear of the death of our dear friend David Bowie. As well as being a wonderful and kind man, he was an extraordinary artist, and a true original. »

___

Madonna:

« Im Devastated! (sic) This great Artist changed my life! First concert i (sic) ever saw in Detroit! »

___

Iggy Pop:

« David’s friendship was the light of my life. I never met such a brilliant person. He was the best there is. »

___

Harry Potter author J.K. Rowling:

« I wish he could have stayed on earth longer. RIP. »

___

Archbishop of Canterbury Justin Welby told the BBC he remembered Bowie’s early rise to stardom:

« I remember sitting listening to his songs endlessly in the ’70s particularly and always really relishing what he was, what he did, the impact he had, » Welby said. « Extraordinary person. »

___

British Prime Minister David Cameron:

« Genius is an over-used word but I think musically, creatively, artistically David Bowie was a genius. »

« For someone of my age he provided a lot of the soundtrack of our lives. »

___

Former British Prime Minister Tony Blair:

« From the time I saw his Ziggy Stardust concert as a student, I thought he was a brilliant artist and an exciting and interesting human being. »

___

London Mayor Boris Johnson:

« No-one in our age has better deserved to be called a genius. »

___

Comedian Ricky Gervais:

« I just lost a hero. RIP David Bowie. »

___

Rapper Kanye West:

« David Bowie was one of my most important inspirations, so fearless, so creative, he gave us magic for a lifetime. »

___

Singer Pharrell Williams:

« David Bowie was a true innovator, a true creative. May he rest in peace. »

__

Actor Mark Ruffalo:

« Rip Father of all us freaks. Sad sad day. Love always. »

© 2016 The Associated Press. All rights reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten or redistributed.

Source: Tributes for iconic singer David Bowie

10 defining moments in the career of David Bowie

Jill Lawless, Associated Press

Updated 5:04 am, Monday, January 11, 2016

 

10 defining moments in the career of David Bowie

 

LONDON (AP) — It took years of hard work for David Jones to become David Bowie. The aspiring artist was a teen popster, a hippy-ish folkie and a purveyor of novelty records (« The Laughing Gnome, » best forgotten), before emerging from his chrysalis to become one of the most unpredictable and influential figures in music.

Here are 10 defining moments from the career of rock’s greatest chameleon:

1. « Space Oddity » — Bowie first displayed his knack for seizing the zeitgeist with this out-of-this-world track released in 1969, the year of the first moon landing. Beautiful and melancholy, it told the story of astronaut Major Tom, adrift in space, lamenting « Planet Earth is blue and there’s nothing I can do. » Real-life astronauts embraced the song, with Cmdr. Chris Hadfield memorably performing it aboard the International Space Station in 2013.

2. « Hunky Dory » — Bowie appeared on the cover of this 1971 album as an androgynous figure with long golden locks — one in an ever-changing array of styles and personas he would adopt and abandon. The songs explored sexual ambiguity, fame, new fatherhood and more. « Changes » was almost a career mission statement, while « Life on Mars, » the tale of a misfit girl and her wild imagination, became one of his most enduring hits and gave its name to a 2006 TV show set in the 70s.

3. Ziggy Stardust — Bowie adopted the persona of the flame-haired alien rock star for his 1972 album « The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars. » A generation of teenagers stopped and stared when the androgynous, seductive character appeared on British TV show « Top of the Pops » performing « Starman. » Ziggy made Bowie a star, but even then he was clear-eyed about the capricious nature of fame and ruthless about moving on: « When the kids had killed the man, we had to break up the band, » he sang on the album’s title track.

4. « Young Americans » — After Bowie killed off Ziggy in 1973, he moved through guises including the edgy Aladdin Sane before going to the United States and immersing himself in the sound of Philadelphia soul. Produced by frequent collaborator Tony Visconti and featuring a roster of funk and soul talent that included guitarist Carlos Alomar and a young Luther Vandross, his 1975 album « Young Americans » was a complete change of pace, and featured the exuberant title track and the acid-tipped dancefloor-filler « Fame, » co-written by John Lennon.

5. « The Man Who Fell to Earth » — Bowie was perfectly cast as an alien adrift in the New Mexico desert in Nicholas Roeg’s 1976 film, which opened up a parallel career path as an actor. He went on to play parts including a World War II prisoner of war in « Merry Christmas, Mr. Lawrence, » a vampire in « The Hunger, » Pontius Pilate in « The Last Temptation of Christ » and Andy Warhol in « Basquiat. » On Broadway, critics praised him as disfigured Victorian John Merrick in « The Elephant Man » in 1980.

6. « Heroes » — Exhausted by work and too much cocaine, Bowie holed up in West Berlin in 1976, and — working with synth pioneer Brian Eno — produced three of the most remarkable albums of his career. « Low, »  »Heroes » and « Lodger » fused electronic experimentation and Cold War anxiety into a sound that inspired a new crop of musicians. The 1977 single « Heroes, » a defiant shout of love in the face of potential armageddon, became an anthem for a generation.

7. « Ashes to Ashes » — « Ashes to ashes, funk to funky, we know Major Tom’s a junkie »: The first single from Bowie’s 1980 album « Scary Monsters (and Super Creeps) » is a bittersweet sequel to « Space Oddity » that Bowie called his epitaph for the 1970s. It also saw him looking to the future and embracing the new art form of music videos, with an eerie clip in which Bowie appeared as a spectral Pierrot alongside figures from London’s emerging New Romantic scene.

8. « Let’s Dance » — Bowie embraced the mainstream — or the mainstream finally caught up with him — in 1983 for one of his biggest albums, considered by many to be the last flourish of his golden period. « Put on your red shoes and dance the blues, » Bowie sang, and the fans obeyed, flocking to shows on a monster North American tour.

9. After a decade of public silence, Bowie took fans and music critics by surprise in 2013 with a new album, « The Next Day. » It saw the musician looking back on songs such as « Where Are We Now, » which referenced his 1970s Berlin days. Fans hoped — in vain — that the new songs meant Bowie might return to live performance.

10. « Blackstar » — Another surprise album was released Jan. 8, Bowie’s 69th birthday — a jazz-inflected journey that saw Bowie continuing to explore new sonic worlds. In the video for the title track, a blindfolded Bowie offered enigmatic incantations on life and death. Two days later, Bowie died aged 69, following a battle with cancer. Music writer Graeme Thomson captured the shock felt by many: « We were so thrilled to have him back, we failed to notice he was saying goodbye, » he tweeted.

Follow Jill Lawless on Twitter at http://Twitter.com/JillLawless

Legendary musician David Bowie dies of cancer at 69

AP Photo AP Photo/RON FREHM

NEW YORK (AP) — David Bowie, the other-worldly musician who broke pop and rock boundaries with his creative musicianship, nonconformity, striking visuals and a genre-spanning persona he christened Ziggy Stardust, died of cancer Sunday. He was 69 and had just released a new album.

Bowie, whose hits included « Fame, »  »Heroes » and « Let’s Dance, » died « peacefully » and was surrounded by family, representative Steve Martin said early Monday. The singer had fought cancer for 18 months.

Long before alter egos and wild outfits became commonplace in pop, Bowie turned the music world upside down with the release of the 1972 album, « The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars » which introduced one of music’s most famous personas. Ziggy Stardust was a concept album that imagined a rock star from outer space trying to make his way in the music world. The persona – the red-headed, eyeliner wearing Stardust – would become an enduring part of his legacy, and a touchstone for the way entertainers packaged themselves for years to come.

Bowie turned 69 on Friday, the same day as he released a new album called « Blackstar. »

« While many of you will share in this loss, we ask that you respect the family’s privacy during their time of grief, » said a statement issued via his social media accounts. No more details were provided.

The singer, who was born David Jones in London, came of age in the glam rock era of the early 1970s. He had a striking androgynous look in his early days and was known for changing his appearance and sounds. After Ziggy Stardust, the stuttering rock sound of « Changes » gave way to the disco soul of « Fame, » co-written with John Lennon, to a droning collaboration with Brian Eno in Berlin that produced « Heroes. »

He had some of his biggest successes in the early 1980s with the bombastic « Let’s Dance, » and a massive American tour. Another one of his definitive songs was « Under Pressure, » which he recorded with Queen; Vanilla Ice would years later infamously use the song’s hook for his smash hit « Ice Ice Baby. »

« My entire career, I’ve only really worked with the same subject matter, » Bowie told The Associated Press in a 2002 interview. « The trousers may change, but the actual words and subjects I’ve always chosen to write with are things to do with isolation, abandonment, fear and anxiety – all of the high points of one’s life. »

Bowie lived in West Berlin in the late 1970s and Mayor Michael Mueller said Monday that « Heroes » became « the hymn of our then-divided city and its longing for freedom. »

Germany’s Foreign Ministry added Bowie was « now among heroes » and thanked him for « helping to bring down the wall. »

Bowie’s performance of « Heroes » was also a highlight at a concert for rescue workers after the 2001 World Trade Center attacks.

« What I’m most proud of is that I can’t help but notice that I’ve affected the vocabulary of pop music. For me, frankly, as an artist, that’s the most satisfying thing for the ego, » Bowie said.

He was inducted into the Rock and Roll Hall of Fame in 1996, but he didn’t attend the ceremony. Madonna, another artist who knew something about changing styles to stay ahead of the curve, accepted for him and recounted how a Bowie concert changed her life when she attended it as a teenager. David Byrne, of the art rockers Talking Heads, inducted Bowie and said he gave rock music a necessary shot in the arm.

« Like all rock ‘n’ roll, it was visionary, it was tasteless, it was glamorous, it was perverse, it was fun, it was crass, it was sexy and it was confusing, » Byrne said.

Bowie kept a low profile in recent years after reportedly suffering a heart attack in the 2000s. He made a moody album three years ago called « The Next Day » – his first recording in a decade which was made in secret in New York City. « Blackstar, » which earned positive reviews from critics, represented yet another stylistic shift, as he gathered jazz players to join him.

He released a music video on Friday for the new song « Lazarus, » which shows a frail Bowie lying in bed and singing the track’s lyrics. The song begins with the line: « Look up here, I’m in heaven. »

Tributes poured in for the singer after the announcement of his death. British astronaut Tim Peake tweeted about his sadness from outer space aboard the International Space Station, saying « his music was an inspiration to many. »

British Prime Minister David Cameron tweeted that Bowie’s death is « a huge loss. » He wrote he had grown up listening to and watching Bowie and called the singer a « master of reinvention » and a pop genius who kept on getting it right.

The Rolling Stones wrote they were « shocked and deeply saddened to hear of the death of our dear friend David Bowie. As well as being a wonderful and kind man, he was an extraordinary artist, and a true original. »

Bowie felt uneasy about some of his greatest material, once embarking on a « greatest hits » tour saying it would be the last time performing much of his old material. He later relented, however.

« I’m not a natural performer, » he said in the 2002 interview. « I don’t enjoy performing terribly much. Never have. I can do it and, if my mind’s on the situation, do it quite well. But five or six shows in, I’m dying to get off the road and go back into the studio. »

Bowie was married twice, to the actress and model Mary Angela « Angie » Barnett from 1970-80, and to international supermodel Iman since 1992. He had two children – Duncan Jones and Alexandria Zahra Jones – one with each wife.

AP entertainment writer Dave Bauder in New York and Danica Kirka in London contributed to this report.

This story has been corrected to show the accurate spelling of Bowie’s daughter’s first name is Alexandria, not Alexandra; that he co-wrote the song « Fame, » not « Young Americans » with John Lennon; and to show the correct title of the album is « The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars. »

Online:

http://davidbowie.com/blackstar/

Décès de David Bowie, pluie d’hommages à une légende du rock

Happy Birthday David Bowie!

La légende du rock britannique David Bowie est décédée dimanche à 69 ans d’un cancer, deux jours après la sortie de son 25e album, une nouvelle qui a surpris et déclenché une pluie d’hommages à travers le monde.

« David Bowie est mort paisiblement (dimanche) entouré de sa famille à l’issue d’un courageux combat de 18 mois contre le cancer », affichaient lundi les comptes Twitter et Facebook de la star britannique.

« Désolé et triste de dire que c’est vrai. Je serai déconnecté pendant un moment. Je vous aime tous », a confirmé son fils Duncan Jones en postant sur Twitter une photo en noir et blanc de lui bébé, juché sur les épaules de son père.

L’annonce a supris le monde entier car la star avait réussi à tenir quasiment secrète sa longue maladie, s’abstenant de paraître en public depuis des mois sans éveiller trop de questions.

Le décès du chanteur « aux mille visages », pour sa propension à muer et adopter de multiples personnalités, est intervenu deux jours après la sortie de son 25e album « Blackstar », le jour de son 69e anniversaire.

Véritable artiste caméléon, qui a vendu 140 millions d’albums selon les estimations, il montrait dans cet album qu’il était toujours décidé à surprendre, en se laissant aller à de séduisantes expérimentations jazz.

Ce n’était pas un album d’adieu mais « un album tourné vers le futur, de quelqu’un qui redevient maître de son destin, à la fois expérimental et pop, loin du repos du guerrier, un album de battant, de casse-cou … le plus audacieux depuis presque trente ans », a déclaré à l’AFP Jean-Daniel Beauvallet, rédacteur en chef au magazine Les Inrockuptibles, basé à Brighton.

Les hommages à sa carrière pleuvaient lundi sur les réseaux sociaux, provenant aussi bien de ses fans, du monde de la musique que de personnalités politiques, générant ainsi plus de 3 millions de tweets en quelques heures.

« Au revoir David Bowie. Tu es maintenant parmi les #Heroes. Merci d’avoir aidé à faire tomber le Mur » de Berlin, a tweeté le ministère allemand des Affaires étrangères, en référence à son titre Heroes, chanson phare de la Guerre Froide.

Cette chanson avait été écrite alors que Bowie vivait à Berlin à la fin des années 1970 pour fuir sa gloire et sa dépendance aux drogues.

« L’amitié de David était la lumière de ma vie. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un d’aussi brillant. Il était le meilleur », a tweeté Iggy Pop, 68 ans, qui a collaboré avec lui pendant sa période berlinoise et notamment sur la chanson China Girl.

– ‘Génie absolu’ –

« David Bowie était l’une de mes principales sources d’inspiration, tellement courageux, tellement créatif, il nous a donné de la magie pour toute une vie », s’est exclamé le rappeur vedette Kanye West, tandis que la chanteuse Madonna se disait « effondrée ».

Le styliste britannique Paul Smith, 69 ans, a rendu hommage à son ami en présentant lundi sa collection masculine automne-hiver 2016 à Londres. Les deux hommes avaient travaillé ensemble récemment sur un tee-shirt portant l’étoile noire du dernier album du musicien.

« De nos jours, plein de gens sont considérés comme des célébrités alors que leur célébrité ne remonte qu’à un ou deux ans. Mais lui, il était une star depuis des décennies, son talent était évident, très impressionnant », a-t-il dit.

Né David Robert Jones le 8 janvier 1947 dans une famille modeste de Brixton, quartier populaire du sud de Londres, David Bowie avait quitté l’école dès l’adolescence et accédé à la notoriété en 1969 avec « Space Oddity », une balade devenue mythique sur l’histoire de Major Tom, un astronaute qui se perd dans l’espace.

Il avait ensuite multiplié les albums, les changements musicaux et de personnages, s’amusant à se transformer en s’appuyant sur sa formation de mime et son goût pour le costume, la mode ou encore le théâtre kabuki. Bowie avait également fait plusieurs incursions dans le cinéma.

Il avait enchaîné disques et tournées jusqu’au début des années 2000 mais un accident cardiaque en juin 2004 sur la scène d’un festival allemand avait mis fin à cette période très productive.

Contraint à un long repos, il s’était fait rare les années suivantes mais avait récemment multiplié les projets: générique de série, comédie musicale, quelques apparitions comme sur le dernier album de The Arcade Fire, semblant redevenir celui qui dictait la mode dans les années 1970.

Après « The Next Day » sorti en 2013, son 25e et dernier album est placé sous le signe d’une mystérieuse étoile noire. Fait exceptionnel, le visage de l’artiste n’apparaît à aucun moment, ni pendant la promotion de l’album, ni sur sa pochette.

« C’est quelqu’un qui a inventé ou réinventé 15, 20 mouvements musicaux, la musique se nourrit depuis 40 ans de ce qu’il a donné en pâture, a souligné Jean-Daniel Beauvallet. On parle de génie absolu pour sa qualité de passeur mais aussi de mélodiste et chanteur, il n’a jamais stagné ».

Source: Décès de David Bowie, pluie d’hommages à une légende du rock