« Je cherche une chemise bleue » : en Bosnie, trois femmes à la recherche des disparus de la guerre

Dans son livre « les Fossoyeuses » (éditions Marchialy), la journaliste Taina Tervonen part en Bosnie-Herzégovine, à la rencontre d’une anthropologue judiciaire et d’une enquêtrice, chargées d’identifier les corps exhumés des charniers et de les rendre à leurs proches survivants de la guerre.
— À lire sur www.nouvelobs.com/monde/20210516.OBS44074/je-cherche-une-chemise-bleue-en-bosnie-trois-femmes-a-la-recherche-des-disparus-de-la-guerre.amp

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s