“Lo dejé todo y monté un hotel rural”

En la aldea lucense de sus tatarabuelos, allí donde algunos solo veían aislamiento extremo, Jimena ha sabido percibir un paisaje salvaje pero habitable.
— À lire sur www.traveler.es/viajeros/articulos/dejarlo-todo-vivir-campo-y-montar-hotel-rural-jimena-santalices-cabanas-ancares-lugo/18962/amp

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s