La nouvelle vie d’Odette – L’oiseau que tu croyais surprendre battit de l’aile et s’envola. L’amour est loin, tu peux l’attendre, tu ne l’attends plus, il est là. * — Avec la main gauche

– Ça faisait presque neuf mois que Paulo était sous terre quand Monique est entrée dans la boulangerie. Je me souviens encore du bruit du rideau de perles et du carillon au-dessus de la porte. Je l’ai regardée, j’ai tout de suite vu qu’elle savait qui j’étais. Alors, j’ai regardé vers la place et j’ai vu […]

via La nouvelle vie d’Odette – L’oiseau que tu croyais surprendre battit de l’aile et s’envola. L’amour est loin, tu peux l’attendre, tu ne l’attends plus, il est là. * — Avec la main gauche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s