Le cyberharcèlement, fer de lance de la négrohobie : Le cas de Khodia Cissé — TRUST MAG

Khodia Cissé était dans l’incompréhension jusqu’à ce qu’elle se rende compte que la milice de Bassem avait dévoilé sur les réseaux sociaux son numéro de téléphone, des photos d’elle ainsi que son ancien adresse. Le “FC drapeau” a fait de même sur des sites en tout genre comme sur le bon coin avec des fausses annonces.

via Le cyberharcèlement, fer de lance de la négrohobie : Le cas de Khodia Cissé — TRUST MAG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s