White Lines : La nouvelle série du créateur de La Casa de Papel n’a rien d’addictif

Disponible depuis le 15 mai sur Netflix, la série accumule les incohérences et les intrigues réchauffées.
— À lire sur www.vanityfair.fr/amp/culture/ecrans/story/-white-lines-drogue-dure-pas-vraiment-addictive/11776

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s