En guerre, il ne faut pas baisser la garde

Le blog de Patrick Mottard

belgiqueAprès l’attentat contre Charlie et l’Hyper Cacher puis après celui contre le Bataclan, j’ai été très choqué par la propension qu’a eu une partie des élites politiques et intellectuelles de ce pays à tourner la page après le choc initial.

C’est ainsi qu’on a pu disserter savamment sur les conséquences de l’état d’urgence sur nos libertés. Certains ayant même un doute sur sa nécessité.

D’autres ont nié l’utilité d’adapter la Constitution, ils ont débattu à l’infini sur cette mesure purement symbolique de la déchéance (bravo le Sénat !). Erreur majeure face à un ennemi qui maîtrise parfaitement la stratégie des symboles comme Daesh.

D’autres trouvent normal de laisser les ennemis de la République répandre la théorie du complot là où tout est clair (voir certaines déclarations hallucinantes après l’arrestation d’Abdeslam).

Plus globalement il y a cette tendance mortifère pour notre République à céder encore et encore sur le terrain de…

Voir l’article original 72 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s