Le prix Médicis a été décerné à Nathalie Azoulai

World Vision

Le prix Médicis a été décerné jeudi à Nathalie Azoulai pour « Titus n’aimait pas Bérénice » (éditions POL), a annoncé le jury. Pour le livre étranger, le prix est allé à l’écrivain turc Hakan Günday pour « Encore » chez Galaade.

Nathalie Azoulai (49 ans) était la seule femme parmi les finalistes du Goncourt, qui a finalement été attribué mardi à Mathias Enard pour « Boussole » (Actes Sud).

« Je suis très heureuse. C’était une semaine difficile, mais qui se termine de la plus belle des manières. J’étais aussi nommée sur quelques autres listes et il y a ce jeu de l’attente (…) qui se conclut admirablement ».

Inspirée par l’œuvre de Racine
Nathalie Azoulai a puisé son inspiration dans l’œuvre de Racine et s’est immergée dans le Grand Siècle de Louis XIV pour écrire « Titus n’aimait pas Bérénice », qui n’en est pas moins un roman très contemporain sur un chagrin d’amour d’aujourd’hui.

Hakan Günday (39…

Voir l’article original 62 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s