Wimbledon : Pour Djokovic, c’est aussi le trophée de Becker

coindestars

WIMBLEDON – La collaboration entre Boris Becker et Novak Djokovic a connu bien des remous depuis un an et demi. Mais derrière la troisième victoire du Serbe à Londres, l’apport de Boum-Boum reste indéniable.

Wimbledon Wimbledon

« Boris, je t’aime ! ». Ce n’est pas une déclaration d’amour passionnée. Juste un moment de reconnaissance d’un joueur à son coach. En 1985, Boris Becker gagnait le premier de ses trois titres à Wimbledon. Trente ans plus tard, c’est son protégé, Novak Djokovic, qui savoure un triplé sur le gazon londonien. Un succès que le Serbe a tenu à partager particulièrement avec son entraîneur allemand qui fait partie de sa garde rapprochée depuis décembre 2013 : « C’est son trophée autant que le mien. »

Voir l’article original 1 127 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s