Henry et Abidal : quand les légendes se retirent

Résultats Sportifs

henry-abidal

Cette semaine, nous avons eu la tristesse d’apprendre les retraites de deux légendes du football français : Thierry Henry et Eric Abidal.
Retour sur deux parcours de footballeurs exceptionnels.

Les débuts thierry_henry_monaco

Natif des Ulis (banlieue parisienne) en 1987 où il y fait ses débuts, Thierry Henry rejoins l’INF (Institut National du Football) à Clairefontaine avant d’être repéré par l’AS Monaco qu’il rejoins en 1993. Il y dispute son premier match professionnel en 1994 face à Nice en Ligue 1 (à l’époque Division 1), à seulement 17 ans. abidal asm 2000
Né en 1979 à Genis-Laval (banlieue lyonnaise), Eric Abidal a fait ses débuts sous le maillot de Lyon-Duchère avant d’être repéré, lui aussi, par l’AS Monaco. Son premier match professionnel sous les couleurs monégasques a lieu en 2000 face à Toulouse, où il est âgé de 21 ans.

Les révélationshenry asm

Pour sa première saison à Monaco, Thierry Henry inscrit 3 buts en 8 matchs de championnat…

Voir l’article original 875 mots de plus

Sports List of the Day’s Top 20 Posts of 2014

Vacances des joueurs avant la reprise

Pour se revoir les plus beaux points de 2014 avant la reprise de la saison tennistique.
/
To watch again some of best points from 2014 tennis season before next 2015 season.

tenniset

Après une grosse saison c’est le temps de se remémorer les meilleurs points de cette année.

Voir l’article original

Werner Herzog : un film vu 3 millions de fois sur YouTube

Le blog documentaire

Comment faire plus de 3 millions de vues sur Youtube avec un documentaire ? Question a priori ingénue que pose Le Blog Documentaire alors que mythique réalisateur allemand Werner Herzog a fait une incursion assez réussie dans le film institutionnel.
Si From one second to the next, essai de 35 minutes sur les dangers du SMS au volant mis en ligne en août dernier, ne révolutionne pas l’écriture cinématographique, il a le mérite de montrer avec talent que le genre documentaire sait parfois mieux évoquer une cause et faire passer un message que n’importe quelle autre campagne choc, en dépit du talent de Guillaume Canet ou, plus récemment, de Mathieu Amalric.

werner-herzogEn France, on aurait tôt fait d’appeler cela de l’opportunisme. Ou pire, de la compromission. Réaliser un documentaire pour la communication d’une marque, même s’il s’agit de promouvoir une campagne de sensibilisation, c’est un exercice que les réalisateurs pratiquent…

Voir l’article original 1 387 mots de plus

Dan Carter au Racing Métro

Super j’adore ce joueur / Great i really like this player

Les frenchies au pays des kiwis

Vu de Nouvelle-Zélande

Depuis 24 heures, nous vous voyons tous commenter l’arrivée de Dan Carter au Racing Métro. Vous vous réjouissez, mais avez vous imaginé ce que peuvent penser les néo-zélandais ?

Pour répondre à cela, nous avons acheté le The Press (journal de Christchurch et de l’ile du Sud) et décrypté ce qu’il se disait sur ce transfert onéreux. Extraits :

Tout commence par un titre fracassant : Carter refuses to say au revoir. En clair, les néo-zélandais n’approuvent pas ce choix. Pour eux, il est inconcevable de voir Dan Carter s’éloigner de son pays natal. Les kiwis regrettent d’autant plus cela car ils n’ont pas pu le voir disputer la finale de 2011 face à la France, pour cause de blessure. Sur chaque grand rendez-vous, il ne répond pas présent (pour les néo-zélandais). Pour finir, ces deux dernières performances contre les Etats-Unis et l’Ecosse n’ont véritablement pas…

Voir l’article original 314 mots de plus

Dan Carter confirms move to Racing Metro after world cup

Super j’adore ce joueur / Great i really like this player

ALL BLACKS

Dan_Carter50

All Blacks first-five Dan Carter has today confirmed his move to Paris club Racing Metro following next year’s World Cup.

Carter, 32, will join the club on a three-year deal in December next year. It will be his second stint in France following his ill-fated season with Perpignan which finished in a ruptured Achilles, one of the many injuries he has suffered during his 13-year professional career.

« It’s going to be an awesome adventure for me and my family, » he said. « Having visited France many times, including my time with Perpignan, I know what the French culture and their rugby culture is like and it’s something I really love.

« Having said that, it’s the immediate future that is exciting me at the moment. 2015 is going to be a big year and I’m looking forward to getting into it, firstly with the Crusaders and then hopefully with the All Blacks…

Voir l’article original 280 mots de plus